wpe3.jpg (3029 octets)

ECJS - Première

wpeC.gif (1062 octets)

wpe1.gif (9037 octets)


wpe61.jpg (980 octets) Les nouveaux programmes d'ECJS et des ressources :

- Les  nouveaux programmes d'ECJS en lycée sont consultables à partir de :
www.education.gouv.fr/bo/2000/hs7/default.htm
- Mais aussi sur des sites institutionnels : www.educnet.education.fr/ecjs/default.htm
www.cndp.fr/lycee/ecjs
-
Des ressources sur l'Internet, entretenues par François Jarraud, sur le site des Clionautes (elles orientent sur les autres ressources, institutionnelles ou non, sur ces questions) : www.clionautes.org/profs/fjarraud/ecjs/ecjs_10.htm
- Les pages du Cerpe sur le serveur de l'Université d'Aix : http://sceco.univ-aix.fr/cerpe/
- Ainsi que celles des SES sur le serveur de l'Académie de Versailles :
www.ac-versailles.fr/PEDAGOGI/ses/sources/Default.htm
- Un espace coopératif de mutualisation créé à l'initiative de collègues : http://ec.ecjs.free.fr/index.html


wpe61.jpg (980 octets) Principes d'organisation générale :

>>  Espace horaire privilégié pour les activités d'ECJS : vendredi 14 à 16h .... pas exclusif cependant.
>> Séance de présentation des objectifs (1h). L'évolution des finalités de l'enseignement de la morale ... à l'éducation civique ... à l'ECJS : réflexion à partir des textes officiels et comparaisons dans le temps. Réflexion sur les contenus et démarches.
>> Principes de l'évaluation (qualitative et quantitative) - Elle sera fondée sur : la qualité des dossiers d'enquête  (un par an par élève) ou de la rédaction des procès-verbaux, rapports d'étape, .. ; la qualité de leur présentation orale (rapports, synthèses, .. ) ; la maîtrise de la prise de parole et de l'écoute dans diverses configurations (animation de débat, participation au débat, ..) ; un petit rapport d'activité ; éventuellement : test sur la maîtrise des notions.
>> L'évaluation en situation de débat :
- une partie de la classe a exclusivement un rôle d'observation du débat. 
- les critères de la grille  d'observation : clarté et assurance de l'expression orale ; intérêt, pertinence des interventions ; qualités d'écoute et respect des autres intervenants. 

retour haut de page

wpe1.gif (9037 octets)


wpe61.jpg (980 octets) Thèmes d'enquête et de débats

>> Propositions argumentées de thèmes d'enquête et débats (initiatives élèves et - ou -  professeur) en vue d'une sélection - Inventaire des propositions initiales :

1 - Comment débattent-ils ? Comment débattrons - nous ?
    - Transparence, corruption et vie politique
   - La parité hommes-femmes en politique : échelles locales, nationales, européennes. Comparaisons internationales.
   - Les sectes : doit-on et peut-on les interdire ? Les limites de la liberté de pensée
4 - Les associations : comment fonde-t-on une association ? Comment fonctionne-t-elle ? Exemple proposé : Greenpeace.
   - Les élus municipaux : pouvoirs, compétences
   - Le referendum : pourquoi, comment ? L'abstention : qu'en penser ? Démocratie directe et démocratie représentative. L'utilisation des TIC pourrait-elle faire évoluer les pratiques électorales et consultatives ?
   - TIC et démocratie : comment les collectivités élues communiquent-elles ?
3 - L'enseignement des langues régionales : l'imposer ou le proposer ?
   - Après la fin du service national obligatoire :  quelle défense pour la France ? que reste-t-il des devoirs citoyens ?
2 - De la sûreté à la surveillance : quelles limites ? Êtes-vous épiés (du réseau Echelon à la législation "Informatique et Libertés") ? Dossier sur les missions du CELAR (Bruz) - 
   - Consommer éthique ?

Au maximum quatre de ces thèmes seront retenus et traités en classe, après avoir été sélectionnés et précisés.   Éventuellement, certaines questions pourraient être abordées parallèlement dans le cadre du cours ou des TPE.

>> Thèmes retenus (après consultation et sélection par les élèves) : 1 à 4

Les sujets d'enquête sont choisis sur proposition d'élèves ou sur initiative enseignant. 

wpe61.jpg (980 octets) 1 - Du débat à la décision : quels processus ?

... du débat dans les institutions, au débat dans la Cité, dans des associations, ... au débat dans la classe. Quatre phases :

a - Enquêtes et recherches (deux élèves par sujet), en prenant appui sur un cas concret : une institution de l'État (par ex. : Haute Cour de Justice de la République) ; une municipalité du lieu de résidence des élèves ; une association (Greenpeace locale)
b - Rapports et synthèse : présentation à la classe. Échéance : à partir du retour des congés de la Toussaint
c - Le 24 novembre : intervention auprès de la classe d'un conseiller de l'équipe municipale de Rennes (chargé de la citoyenneté et de la solidarité internationale) : présentation des étapes d'une décision municipale, à partir d'un dossier concret. 
d - Définir les règles du débat dans la classe pour la suite de l'année : rédaction de projets argumentés qui serviront de base de discussion pour le débat du 22 décembre.

a - Enquêtes et recherches (deux élèves par sujet), en prenant appui sur un cas concret : une institution de l'État (par ex. : Haute Cour de Justice de la République) ; une municipalité du lieu de résidence des élèves ; une association (Greenpeace locale)
b - Rapports et synthèse : présentation à la classe. Échéance : à partir du retour des congés de la Toussaint
c - Le 24 novembre : intervention auprès de la classe d'un conseiller de l'équipe municipale de Rennes (chargé de la citoyenneté et de la solidarité internationale) : présentation des étapes d'une décision municipale, à partir d'un dossier concret. 
d - Définir les règles du débat dans la classe pour la suite de l'année : rédaction de projets argumentés qui serviront de base de discussion pour le débat du 22 décembre.

Mots-clefs et notions : commission, enquête, auditions, rapport (d'étape), rapporteur, transparence, compte-rendu, procès-verbal, minutes, délibération, relevé de décisions, groupe (de réflexion), avis, assemblée plénière, Conseil, parties civiles, majorité simple, majorité qualifiée, pondération des voix, etc.  ...

retour haut de page

Comptes-rendus
  
1 - La décision municipale (C.R. Guillaume) : 
" Séverine et Céline ont rappelé comment était constitué le conseil municipal de Melesse. L'intérêt de cet exposé était de voir comment le Conseil municipal prend une décision sur la réalisation d'un projet avec toutes les étapes qui l'accompagnent comme le vote d'un budget, à travers deux exemples concrets : la construction d'une station d'épuration aux normes et d'une salle des sports dans la commune de Melesse". 
2 - La Cour de Justice de la République (C.R. Aurélie) : 
" Laure et Kaéna ont montré son fonctionnement à travers l'affaire du sang contaminé. Il s'agit d'un sujet intéressant du fait surtout qu'il porte sur des faits récents et que deux procès ont eu lieu. Un premier en octobre 1992 et un second en février 1999. Celui-ci mettait en cause des hommes politiques connus et portait sur la question de leurs responsabilités dans le retard du dépistage. Laure et Kaéna ont traité de manière approfondie la façon dont le procès a été instruit et expliqué pourquoi les parties civiles n'y étaient pas représentées. Elles ont pu répondre aux questions qui leur ont été posées à la fin de leur présentation". 
3 - Le fonctionnement d'une association écologiste : Greenpeace Rennes (CR Solenn)
La séance d'ECJS du vendredi 17 novembre a été animée par Klervi et Laetitia. Leur objectif était de nous informer sur la manière dont est prise une décision au sein d'une association. L'association choisie était celle de Greenpeace. Elles ont longuement parlé de l'historique de l'association et de son action dans le monde et en France. Les informations sur la façon dont l'antenne Greenpeace à Rennes prend ses décisions sont apparues à partir des questions de la part de l'auditoire. Elles auraient pu choisir une décision précise et la suivre de son apparition à son application, du directeur général de l'association aux représentants locaux en insistant sur le fait que l'association est hiérarchisée. 
4 - La prise de décision au sein du Conseil Municipal de Rennes (CR Sandra et Lisa)
Le 24 novembre, M. H, membre du Conseil Municipal de la ville de Rennes, est intervenu afin de nous expliquer le fonctionnement de certaines procédures décisionnels à la ville. La ville comptant 206000 habitants, elle a 59 élus (47 de la majorité, 12 de l'opposition). Il y a 16 adjoints et les autres sont des élus avec délégation. M. H. nous a expliqué les étapes d'une prise de décision, en prenant l'exemple concret de la signature d'une convention avec l'Union des Associations d'Immigrés de Rennes : quelles sont les procédures et les modes de concertation. Ce qui nous a permis de nous rendre compte que, de prendre une décision dans l'intérêt de la population, demande du temps car il faut de nombreuses réunions (en commissions). L'intervention de M. H. a été l'occasion de comprendre le fonctionnement d'une municipalité dans une ville importante et c'est une approche des réalités de la vie politique. 


Débat du 22 décembre : définir les règles du débat et de la décision dans la classe.

Déroulement de la séance : 
- chaque élève a préparé un projet exposant les règles du débat les mieux appropriées à la situation classe. 
- la classe (24 élèves) est divisée en deux : les observateurs qui n'interviennent pas (remplissent la grille d'observation ; celle-ci est anonyme) et les débatteurs
- un Président est désigné (Lisa), le professeur n'intervient absolument pas pendant le débat. 
- durée du débat : 3/4 d'heures
- relevé des questions, problèmes apparus lors du débat ; décision aux voix sur les questions dont dépend le fonctionnement ultérieur.  

Principales questions en délibération et décisions (D =) le cas échéant : 
1 - Le rôle et le mode de désignation du Président et des secrétaires. D = le Président doit rester neutre dans le débat mais il doit aussi bien connaître le dossier pour pouvoir orienter les discussions ; les secrétaires sont la mémoire du débat et en feront un compte-rendu.  
2 - Le débat doit-il reposer sur une confrontation "pour - contre" ? D = tous les thèmes ne sont pas réductibles à un débat pour ou contre, oui ou non. 
3 - Doit-on lever la main pour prendre la parole ? D = ce n'est pas indispensable si le Président est efficace et que chacun respecte la parole de l'autre. 
4 - Doit-il y avoir un groupe de travail pour préparer les débats ? D = Oui et le Président doit être issu de ce groupe. 
5 - Quelle proportion entre observateurs et débatteurs ? D = 1/4 et 3/4 mais, au cours de l'année, tout le monde doit avoir eu au moins une fois chacun de ces rôles. 
6 - Comment doit-on décider : à la majorité simple avec voix double pour le Président ? à la majorité qualifiée ? avec une pondération des voix pour tenir compte, par exemple, de la sous-représentation des garçons dans la classe ? à l'unanimité ? Doit-il y avoir un droit de veto ? D = les décisions, les positions, s'il y a lieu, seront adoptées à la majorité simple avec voix double pour le président, la classe étant de nombre pair. Les garçons n'ont pas souhaité être "sur-représentés" pour compenser leur infériorité numérique.  

Prolongement en cours de ce premier thème d'ECJS : les processus de décision dans l'U.E., les enjeux du sommet de Nice, les débats sur la réforme des institutions. 

retour haut de page

wpe1.gif (9037 octets)


wpe61.jpg (980 octets) 2 - De la sécurité à la surveillance : quelles limites ? 

>> Cadrage, problématique
-  De la sûreté à la surveillance : quelles limites ? 
- Différents niveaux d'échelle : du local au national au global ; de l'individu au collectif. 

>> Mots-clefs : droit à la sûreté, droits de l'homme, libertés individuelles, confidentialité des données, veille et sécurité  technologique, NSA, Echelon, Frenchelon, CELAR, écoutes, surveillance, DST, DGSE, Cnil, etc. 

>> Ressources en ligne : voir sur le site des clionautes : 
www.clionautes.org/profs/fjarraud/ecjs/ecjs-securite.htm 

>> Fiche d’exploitation du site « CNIL Junior » : comment sommes-nous pistés sur l’Internet ?
 

Aller sur le site : www.cnil.fr/juniors/index.html

1 - Rappeler brièvement ce qu'est la CNIL, quelles sont ses  principales missions ?

2 - Quels sont les types de traces qu'un internaute laisse en consultant des sites sur le Web ? Plus précisément : 
    a - Depuis le site distant de la CNIL, qu'a-t-on pu apprendre sur la configuration de l'ordinateur avec lequel vous travaillez ? 
    b - Que sont les cookies ? 
Procéder au test en ligne en répondant aux questions de la page "notre détective a une sacrée mémoire". 
Dix minutes avant la fin de la séance de consultation, revenez à cette page et notez les informations que vous y trouvez : 
    c - Qu'est-ce qu'un fichier d'audit ? 
A la fin de la séance, consulter le  fichier d'audit de l'ensemble des consultations effectuées.
    d - Qu'est ce que la mémoire cache ? A quoi sert-elle ? Quels sont ses intérêts, ses inconvénients ? 

3 - Au fil de cette enquête, donner les définitions simplifiées des mots suivants : 
serveur  - web     -  fournisseur d'accès   - requête     - serveur proxy (proxy)     - messagerie    - forums de discussion

Vous pouvez vous aider du glossaire de l'URL suivante : http://www.melody.ch/_help/help0200.html 
Mais le Webdico inclus dans l'espace CNIL-junior suffit largement. 

4 - Proposer une conclusion personnelle et argumentée sur la question :
l'Internet, espace de libertés ?

Sur cette dernière question, quelques extraits : 
"D'un côté l'Internet est un espace de libertés dans le sens où chaque internaute accède aux sites et aux services que propose l'Internet comme il le veut. Toutefois il existe tout de même des moyens de vérifier ce que les internautes font lorsqu'ils sont connectés, notamment par le biais du fichier d'audit, de la mémoire cache et du serveur proxy. Je pense toutefois qu'il est important et nécessaire de mettre en place des vérifications afin qu'il n'y ait pas de dépassement face aux grandes libertés d'Internet" - Sandra P.
"Mais si les différentes mémoires existant sur Internet peuvent, à l'exemple des cookies, avoir un but lucratif, ce système de surveillance peut prendre un tout autre intérêt. Ainsi l'on a pu voir des réseaux de trafic d'enfants se faire démanteler grâce à ces mémoires" - Virginie F.
" L'Internet est un espace de liberté très intéressant qui permet de connaître des informations sur des sujets très divers en un lapse de temps très court. Mais cette liberté doit être contrôlée car sinon il pourrait y avoir des débordements comme nous avons déjà eu hélas quelques exemples. Ce contrôle n'est peut-être pas assez exercé par la justice mais trop laissé aux mains des intérêts économiques" - Bertrand J.

>>  Propositions et sélection de questions en vue du débat du 2 mars. 

Parmi les questions proposées, 3 ont été retenues : 
- Dans le monde actuel, peut-on se passer réellement de systèmes et réseaux de surveillance ? 
- N'est-on pas tout le temps en "liberté surveillée" ? 
- La surveillance des réseaux informatiques ne réduirait-elle pas l'accès à l'information ?


Extraits des échanges du débat (compte-rendu Marie S et Laure V.) : il s'agit de quelques uns des points de vue exprimés 

- "La communication devenant plus simple d'accès, des outils de surveillance sont peut-être nécessaires mais il ne faut pas qu'ils deviennent un moyen de rentrer dans la vie des gens, qu'ils deviennent une atteinte à la vie privée."
- "Il serait souhaitable de pouvoir surveiller les trafiquants, mais comment établir la différence entre eux et les particuliers ? Il est difficile de trouver la limite"
- "Cette surveillance doit être mise au service de la sécurité du pays. Mais comment ? Doit-on seulement surveiller les personnes déjà suspectées ? Ou doit-on surveiller plus largement la population à titre préventif ? Il y a un risque de surveiller trop de monde, de généraliser la suspicion"
- "Il faut qu'il y ait des contre-pouvoirs pour éviter toutes les dérives sécuritaires". 
- "Nous pouvons surveiller des personnes à certains endroits plus que dans d'autres : par exemple dans les lieux publics, mais en excluant les lieux privés"
- "La surveillance dans les lieux publics est positive car elle permet d'éviter des délits"
- "Les nouvelles technologies de l'information peuvent faciliter la surveillance. Par exemple les systèmes de guidage de voitures par satellites qui pourraient faciliter le pistage, comme c'est actuellement le cas pour les téléphones portables". 
- "Mais les écoutes téléphoniques ne doivent être effectuées que sur demande ou autorisation spécifique."
- "Les technologies pourraient se retourner contre nous. Il faut faire attention lorsque l'on donne son adresse et son numéro de carte de crédit sur Internet, vérifier que le site soit sécurisé"
- "Pour autant, on ne doit pas devenir paranoïaque"
- "La surveillance par l'Internet peut permettre aux entreprises de consulter la messagerie de leurs employés : est-ce admissible ?"
- "Mais n'est-il pas normal que les employeurs puissent contrôler le travail de leurs employés ?"


retour haut de page

wpe1.gif (9037 octets)

wpe61.jpg (980 octets) 3 - L'enseignement des langues régionales : l'imposer ou le proposer ? 

- Démarche d'enquête, d'investigation proposée dans la fiche jointe 
- Délais de préparation : > 3 semaines (échéance : 26 mars)
- Les travaux de synthèse réalisés


retour haut de page

wpe1.gif (9037 octets)

wpe61.jpg (980 octets)  Les principes de l'évaluation

L'évaluation de l'ECJS portera sur :

1 - Les travaux préparatoires d'investigation, de recherche. 

2 - La réalisation des missions spécifiques confiées dans le cadre de cet enseignement : exposés, présidence, rapports, .. 
3 - Une grille d'évaluation du comportement en situation de débat. Cette grille est remplie : par les élèves observateurs, de manière anonyme d'une part. Par l'enseignant d'autre part. Les critères retenus sont les suivants : clarté de l'expression orale ; intérêt, pertinence des interventions compte-tenu du sujet de débat ; qualités d'écoute et respect des autres intervenants dans le débat. 



wpeC.gif (1062 octets)

Dernière mise à jour : 21-05-2001

Page conçue et réalisée par S. Tabarly, professeur d'Histoire-Géographie à Rennes http://perso.wanadoo.fr/stabarly/   -  mail : prof.hg@caramail.com